Reset Password

Résultats de votre recherche

Salobreña

Salobreña est située entre la Costa del Sol de Málaga et la côte d’Almería, en plein coeur de la Côte Tropicale, une frange côtière privilégiée qui possède d’excellentes conditions clima tiques et de nombreus attraits permettant de passer de superbes vacances.

Sa situation méditerranéenne, et celle de la Sierra Nevada avec les plus hauts sommets de la Península qui protègent la Côte Tropicale des vents du nord, créent un micro –climat subtropical. Avec 320 jours de soleil par an et une température moyenne de 20º, toutes sortes de fruits tropicaux poussent dans d’exubérantes vallées.

Falaises, petites criques et longues plages faconnent le paysage de cette côte convoitéeet conquise par de nombreux colonisateurs. Phéniciens, Romains, et Arabes qui ont laissé leurs traces.

SALOBRENA, UN ENCLAVE PRIVILÉGIÉ

Salobreña est perchée sur un rocher situé en bord de mer. Ses maisons forment une colline de chaux blanche. A son sommet se dresse une vielle forteresse arabe. Despuis laquelle on contemple sa mer méditerranée d’un bleu transparent, et sa vallée fertile de produits tropicaux, arrosée par le Guadalfeo (dont le nom vient de l’arabe Wadi-l-Fá y, qui signifie “fleuve du port”). La communauté de comunes englobe également les petites zones urbaines de Lobres, La Caleta et la Guardia.

SALOBRENA – BEACHES AND COVES

You may well be enchanted by the peace and quiet of the clean, tidy roads as they meander gently down to the sea or attracted by the magnificent views which can be enjoyed equally from the Peñon and La Guardia beaches alongside the Promenade or from the Floral Walk and Castle gardens above.

Salobreña reaches out to encompass Lobres and La Caleta, extending its outskirts to an area full of charm, overlooking the sea. Here, the bathing and watersports are inviting, or you can try the local seafood specialities or just enjoy the gentle evening breeze.

A coastline full of surprises awaits us. The well equipped wide beaches of El Peñón and La Guardia where the white washed houses contrast dramatically with the blue of the Mediterranean alongside the little beach bars with their flavor of the sea.

The peaceful La Guardia beach adjoining the sugar plantations and the natural coves of La Caleta and El Pargo hidden between the cliffs, stretching either side of Salobreña.

SALOBRENA: 320 days of leisurely sun-bathing.

320 days of sunshine a year and the opportunity to sunbathe on deserted beaches is a reality for those who visit Salobreña. Six kilometros of beaches and numerous coves provide a haven of peace and tranquillity, interrupted, only by the sound of breaking waves

SALOBRENA – HISTORIE

Salobreña, grace à son enclave privilégiée et à son riche environnement, est un lieu d’installatión pour de nombreuses civilisations. Au Néolithique, des bergers semi-nomades fréquentent la région, laissant des traces de leer culture dans la Grotte du Capitan, aux environs de Lobres.

Au Ville siécle av. JC., les Pheniciens débarquent sur la côte et établissent un comptoir qu’ils appellent Salambina. Il est conquis par les Carthaginois vers le Vle siècle av. JC. Puis sous domination romaine, il s’incorpore à la Bétique , la province la plus riche de l’Hispanie Romaine, et se trouve sur l’itinéraire qui unit Castulo à Malaka. Abdelaziz, le fils de Muza, occupe ces territoires en 713 apr. JC, commencant ainsi l’étape musulmane qui dure huit siècles, et dont l’apogée se situe à l’époque du Royaume Nasride de Granada. Salobreña s’appelle alors Salubania.

En 1489, Salobreña est conquise par les chrétiens, menés par le capitaine d’artillerie Francisco Ramírez de Madrid. Celui-ci est nommé gouverneur de Salobreña par les Rois Catholiques aprés la défense du château FACE au siège du rou nasride Boabdil. Au début de 1810 les troupes francaises occupent la région jusqu’à leer expulsión en 1812. Dans la seconde moitié du XIXe siécle, la perte de son caractère militaire et la relance de l’industrie sucrière entraînent le développement urbain de la ville.

SALOBRENA – LE CHATEAU

On connaît l’existence d’une fortification à Salobreña depuis le Xe siècle. Bien que sa distribution corresponde à la construction de l’époque nasride, le château arabe est le résultat de l’apport de l’architecture musulmane et chrétienne. Il comprend tríos enceintes: celle de l’intérieur correspond à l’ancien palais nasride, les deux autres, à la fonction défensive, sont un ahrandissement castillan de la fin du XVe siècle.

De rafraîchissants jardins entourent les édifices. Depuis les tours, nous pouvons contempler à nos pieds la trame urbaine de Salobreña, la plaine la mer et la montagne.

Grâce à tours, ses créneaux et murailles, sa situation et ses vues, le château est l’un des monuments les plus visités de la côte. Son éclairage artistique fait de l’ensemble monumental nocturne de Salobreña l’un des plus Meaux de l’Andalousie.